mercredi 17 septembre 2014

les potirons

 Voilà longtemps que je n'ai pas fait de photo du carré. Depuis le 23 juillet bien des choses ont changé.
Tout d'abord, les tomates ont eu le mildiou.
Comme je ne savais pas à quoi ça ressemblait, j'ai pas réagi à temps.
Du coup après avoir pu deguster quelques tomates quand même,
fin août j'ai arraché les 3 pieds et tout mis à la poubelle.
Première leçon : appliquer un traitement dès l'apparition des premières tâches brunes sur les tiges.
Seconde leçon : mon film plastique c'était bien pour le début pour les protéger du vent et du froid,
mais après il faut l'enlever. Car régulièrement le matin, j'ai aperçu de la buée sur le film plastique
et comme il était trop proche des pieds de tomate, les feuilles le touchaient.
Je me demande donc si cela n'a pas aidé à la propagation de la moisissure.
On verra l'année prochaine.
Les fraisiers 4 saisons se portent eux à merveille ! miam miam !!
Les gourmands que je laisse pour le moment afin d'avoir plus de pieds l'an prochain, 
s'étalent jusque dans les oeillets d'inde.
J'ai 4 jolies citrouilles, pas énormes, mais ça va me suffire.
Elles embellisent le jardinet. J'adore !
Parcontre les feuilles ont un dépot blanchâtre, je sais pas trop ce que c'est, ni si c'est nuisible.
Faut que je vois ça.
Les dernières laitues plantées poussent gentillement
Et là c'est une autre variété de salade rouge mais je sais plus laquelle !
Tête de linotte ma pauvre fille. Je les ai plantée le 5 octobre.
Mon persil envahi envahi ! je ne pensais pas qu'il prendrait autant d'ampleur.
Là c'est le grand rectangle que l'on prépare pour la prochaine saison.
J'y ai jetté un bout de branche de potiron.
Un bout qui ya après la citrouille, pour qu'il n'y ai pas trop de fruit par pied. Et je pensais qu'il allait se décomposer gentiment et faire du compost. Que néni ! il se porte comme un charme.
Les tomates cerise ont moins étaient malade. J'ai enlevé les branches contaminées, ainsi que les fruits.
Je n'ai fait aucun traitement. Et du coup quand même quelques fruits.
Mais les prochaines pluies pourraient bien avoir raison d'eux.